Prépuce

Le prépuce est le repli mobile de peau et de muqueuse qui couvre plus ou moins le gland du pénis et le protège à l'état de flaccidité.


Catégories :

Pénis - Anatomie de l'appareil reproducteur masculin - Appareil reproducteur - Circoncision - Mutilation génitale

Décomposition temporelle de la rétractation du prépuce, découvrant progressivement le gland.

Le prépuce est le repli mobile de peau et de muqueuse qui couvre plus ou moins le gland du pénis et le protège à l'état de flaccidité. L'ablation du prépuce ou circoncision est souvent pratiquée à travers le monde, pour des motifs religieux, sociaux ou quelquefois médicaux.

Anatomie du prépuce

Sexe masculin recouvert par son prépuce
Grand prépuce

Le prépuce est un repli cylindrique de peau qui présente sur la face externe un épithélium kératinisé et sur sa face interne, qui est en contact avec le gland, une muqueuse, constituée d'épithélium non kératinisé mais aussi des terminaisons nerveuses. Le prépuce et le gland sont unis entre eux sur la face antérieure du pénis par un repli de forme triangulaire nommé frein et sur toute la circonférence postérieure par le sillon balano-prépucial qui épouse par sa forme la couronne du gland. La circonférence antérieure correspond au bord libre du prépuce et se nomme orifice ou anneau prépucial.

Au sein de la cavité constituée par le gland et le prépuce se dépose une substance blanchâtre et odorante, nommée smegma, quand les soins hygiéniques sont espacés.

La longueur du prépuce fluctue énormément selon les personnes. Il se prolonge quelquefois au-delà du méat urinaire, formant une sorte de vestibule. C'est ce qui se produit chez la majorité des enfants jusqu'à la puberté. Chez l'adulte, le prépuce peut présenter la même disposition, ou une couverture partielle ou alors nulle du gland. Le prépuce a une surface moyenne de 80 cm2.

L'orifice prépucial est , chez la majorité des hommes adultes, suffisamment ample pour que le prépuce coulisse librement jusqu'à sa rétraction derrière la couronne du gland, qui est alors décalotté, sous l'effet d'une traction vers l'arrière ou de l'allongement du pénis en état d'érection. Le gland regagne la cavité prépuciale par l'action élastique du frein quand la tension cesse.

Fonctions du prépuce

Fonction protectrice

Quand le pénis est à l'état de flaccidité, le gland, principale zone érogène, est protégé des frottements externes et du dessèchement. Le prépuce permet de protéger le gland du pénis de l'enfant de l'urine et des matières fécales quand il est incontinent.

Fonction sensorielle

Le prépuce possède un réseau de terminaisons nerveuses spécialisées dans la sensation du toucher : bande striée de l'anneau préputial, muqueuse interne du prépuce. En effet, il contient plus de 1 000 terminaisons nerveuses tout en étant une structure hautement vascularisée. Le prépuce contient aussi une muqueuse jonctionnelle[1].

Fonction mécanique

Quand se produit une érection, le prépuce déplié apporte une réserve de peau qui compense l'allongement du sexe masculin tout en lui servant à conserver un manchon mobile qui favorise les mouvements de va-et-vient liés à l'activité sexuelle : en transformant les mouvements relatifs de translations entre le pénis et le corps qui l'entoure en enroulements et déroulements des muqueuses du prépuce sur la tête du pénis, ce manchon mobile limite les frottements et l'abrasion.

Phimosis

Pénis en érection avec phimosis, le prépuce ne découvre pas tout le gland.

À l'apparition, le prépuce est solidaire du gland ; il se libère progressivement avec la maturité sexuelle.

Chez certains individus, l'orifice prépucial est de dimension inférieure à celle du gland, empêchant la rétraction pendant l'érection et rendant le coït complexe. Cette impossibilité de rétracter le prépuce est le phimosis. Le phimosis peut se traiter soit par méthodes d'élargissement manuelles du prépuce, soit par préputioplastie (élargissement par méthodes chirurgicales), soit par la circoncision (ablation).

Le paraphimosis est un «blocage» du prépuce en position décalottée ce qui coupe la circulation sanguine ; il est généralement traité par une circoncision.

Croyances et pratiques culturelles autour du prépuce

Circoncision

Article détaillé : circoncision.

La circoncision consiste en l'ablation du prépuce et le gland est exposé en permanence. La circoncision est beaucoup pratiquée pour des raisons religieuses (dans le Judaïsme et l'Islam surtout), ou supposées hygiéniques, comme aux États-Unis d'Amérique pour des raisons historiques (cette pratique étant courante en Angleterre à l'époque de la colonisation de l'Amérique du nord). Cette pratique est fréquemment associée à des rituels et des significations symboliques.

Le Saint Prépuce en Europe occidentale

Article détaillé : Saint Prépuce.

Le Saint Prépuce est une relique du prépuce de Jésus de Nazareth que croient détenir plusieurs lieux de culte de l'Occident chrétien à partir du Moyen-Âge.

Le Prépuce comme synecdoque de la Gentilité

Dans le langage du Nouveau Testament, de même que le mot Circoncision (en grec péritomè) sert à désigner par synecdoque le monde juif, de même le mot Prépuce (en grec akrobustia) sert à désigner particulièrement crûment le monde non juif. C'est-à-dire qu'il était utilisé par les juifs de langue grecque pour désigner les non juifs, dont une autre désignation technique était : les nations ; actuellement, en hébreu, goim, d'où le singulier goy. Ainsi par exemple dans la lettre de Paul aux Ephésiens (II, 11)  : «vous les nations (non juifs) qu'on nomme le Prépuce.» Cependant, dans la majorité des versions modernes de ces textes, cette façon de parler particulièrement crue est censurée et tournée par des mots abstraits tels que incirconcision.

Afrique centrale

Les Dìì du Nord-Cameroun le diminuent en poudre pour former une potion aux vertus censément fortifiantes, où entrent d'autres ingrédients, comme par exemple le cœur de lion, bue durant la cérémonie de circoncision, transmettant la virilité d'une génération d'hommes circoncis à l'autre[2].

Notes et références

  1. J. R. Taylor et al., The prepuce : specialized mucosa of the penis and its loss to circumcision. British Journal of Urology (1966) 77, p.  291-295).
  2. Jean-Claude Muller, «Les deux fois circoncis et les presque excisées. Le cas des Dìì de l'Adamaoua (Nord Cameroun)», Cahiers d'études africaines, Année 1993, Volume 33, Numéro 132, p.  534

Recherche sur Google Images :



"The foreskin or prepuce is an"

L'image ci-contre est extraite du site steadyhealth.com

Il est possible que cette image soit réduite par rapport à l'originale. Elle est peut-être protégée par des droits d'auteur.

Voir l'image en taille réelle (300 x 317 - 13 ko - jpg)

Refaire la recherche sur Google Images

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9puce.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 05/11/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu